Željana Zovko

Objavljeno: 16.10.2017.

Discussion sur l’interpellation liée aux incendies qui ont affecté cet été la Croatie et l’Europe du Sud

Madame la Commissaire Cretu, comme l’un des signataires d’interpellations sur les feux dans l’UE cet été, je suis redevable à participer au débat d’aujourd’hui et d’attirer l’attention sur l’ampleur des dégâts que les incendies, en raison de la sécheresse prolongée, ont fait en Europe du Sud, en particulier en Croatie et dans sa région, la Dalmatie. Selon les premières estimations, 42 millions kuna (HRK) de dommages, sans y compter les forêts, ont été estimés dans le comté de Split-Dalmatie seulement lors d’un incendie majeur dans les environs de Split.

Je crois que le montant des dommages sera beaucoup plus élevé une fois toutes les données des zones touchées par le feu de la Dalmatie seront pris en compte, mais aussi les effets dans le reste de Croatie. J’aimerais également remercier toutes les brigades de pompiers volontaires et publics ainsi que tous les citoyens croates qui aident avec courage et sans cesse à défendre la propriété, la nature et, surtout, à protéger la vie humaine. Cependant, pour non pas seulement remercier les pompiers et les citoyens de leur gratitude et des mots d’encouragement, je voudrais souligner les lacunes des mécanismes de solidarité et des instruments existants de l’Union européenne à cette occasion.

Par exemple, il n’y a pas de flexibilité dans les instruments existants pour aider les États membres touchés par les grands incendies de forêt. Ce qui m’inquiète, commissaires, c’est quand la Commission a l’intention de mobiliser des fonds du Fond de solidarité européen pour aider la Croatie et d’autres États membres? Pensez-vous qu’après ces incendies il est nécessaire d’introduire un cadre législatif, un instrument et un organe unique pour aider à la coordination des politiques et aux mesures préventives pour combattre de telles catastrophes ?

Copyright © Željana Zovko 2017. Sva prava pridržana.